jeudi 3 mai 2012

et après les criquets ?

C'est ce que je me demande ce matin en fait, après avoir eu une fin et un début d'année chaud qui à gardé longtemps les végétaux en séve, après -15 °c pendant trois semaines en février, après un gros coup de vent à 100-130 km/h fin de semaine, hier soir nous avons eu un énorme orage avec de la grêle de la taille d'un noyau de cerise !


Michèle toi qui voulais des nouvelles du Hosta 'Empress Wu' en voici, à noter que celui ci était protégé


Alors oui maintenant je me dis que pourquoi pas les criquets cet été ou bien encore une voiture qui sort de la route traverse notre mur écrase tout sur son passage et termine en beauté en explosant dans le massif blanc hein ... sans blague ^^

Trève de plaisanterie, j'espére bien que le jardin arriveras sans trop de mal à se remettre une fois de plus des caprices de dame nature.



14 commentaires:

  1. Nous devrions faire comme toi et énumérer toutes les catastrophes par lesquelles nous sommes passés. Je me demande si je ne détiens pas la palme. Depuis la course à la cordyline décapitée, rien à signaler de nouveau mais je ne désespère pas ... d'avoir pire !!
    Mes sincères condoléances pour tes moribonds ...
    Mieux vaut en rire puisque de toute façon on ne peut plus rien y changer.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que le coup de la Cordyline était "pas mal" marie-Noëlle !

      Supprimer
  2. pas de chance!!! tu ne crois pas si bien dire mais une année (je suis à 50m de la route)un camion est venu défoncer la pergola et un pommier,mais je ne te le souhaite pas bien sûr!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi souvent la réalité dépasse ses cauchemars !

      Supprimer
  3. là tu vois peut-être un peu le pire mais c'est vrai que cette année, on a l'impression qu'il faut s'attendre à tout! bon courage à toi quand même pour essayer de retrouver un jardin presque en bon état!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verras si il remonte la pente !

      Supprimer
  4. Pas de chance ! C'est vrai que cette année nous avons un drôle de temps... Chez moi, il parait que la grêle, c'est pour ce soir... J'espère que ton jardin va bien vite se remettre de ses malheurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’espère qu'elle ne seras pas tombé chez toi Christine ;)

      Supprimer
  5. Comme quoi le jardin est bien un art aléatoire et c'est bien ce qui en rend l'entreprise captivante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. captivante mais des fois un peu désespérante ^^

      Supprimer
  6. Ah cette grêle... ma hantise depuis qu'elle a à peu près tout dévasté il y a quelques années, juste avant l'ouverture du jardin. Et ce sont les hostas qui souffrent toujours le plus.
    Il m'est arrivé de les protéger avec de grands voiles mais j'y ai renoncé car il y en a un peu partout et c'est compliqué. Et il y a tout le reste... Je me contente de croiser les doigts.
    J'espère que ton jardin va vite reprendre le dessus.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement pour le coup les grosses feuilles ramasse vite dans ces conditions et encore comme je l'ai signalé, la plupart était abrité, je te laisse imaginer le carnage sinon !

      Supprimer
  7. Je me souviens de dégâts avec crainte ...
    Bon courage, les plantes en ce printemps repartiront ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois aussi qu'elles repartiront, c'est juste le début du printemps ;)

      Supprimer